La Spiruline, une micro-algue dans nos assiettes

La Spiruline, une micro-algue dans nos assiettes

La spiruline, le superaliment de demain. Elle était déjà connue des incas et des aztèques, la redécouverte de cette micro-algue et de ses propriétés thérapeutiques n'en finit pas d'étonner les scientifiques et le corps médical. Elle est considérée à présent comme la nourriture du futur.

Les origines de la spiruline

Les espèces de spiruline appartiennent toute au genre Arthrospira. Ce sont des algues bleue-verte de petite taille que l'on trouve au niveau de lacs tropicaux contenant des taux de matières organiques élevés. Les incas et les aztèques furent les premiers à la cultiver. A présent on la cultive comme n'importe quel végétal, majoritairement en Chine. 36 espèces de spiruline sont comestibles. Elle connaît un énorme succès en raison de sa valeur nutritionnelle très élevé et de ses nombreuses vertus.

Les bienfaits de la spiruline

Elles contiennent de grandes quantités de protéines (trois fois plus que la viande ou le poisson), des éléments minéraux et des oligo éléments indispensables à la vitalité de l'organisme. Elle apporte également du carotène, des oméga 6 et de nombreuses vitamines, notamment la vitamine A et D qui jouent un rôle essentiel dans la structure osseuse, le moral, la croissance. Enfin, comme tout végétal capable de photosynthèse, elle contient de la chlorophylle, qui favorise l'absorption du fer dans le sang et par conséquent améliore son oxygénation

Une poignée de spiruline contient autant de :

  • Protéines que 350g de boeuf.
  • Calcium que 3 verres de lait.
  • Fer que 3 bols d’épinard.
  • Bêta-carotène que 18 carottes.
  • Vitamine B12 que 500g de steak.
  • Vitamine E que 3 cuillère à soupe de germe de blé.

La Spiruline est utilisée comme complément alimentaire chez les sportifs, elle permet une meilleure récupération musculaire, une augmentation de l'endurance à l'effort et elle tonifie le corps.
Dans un cadre familial, la Spiruline possède de très nombreuses propriétés bénéfiques avérées. Elle contribue à stimuler le système immunitaire et protéger l'organisme contre les maladies et infections. Elle participe à la détoxification du corps, en l'aidant à se débarrasser des métaux lourds et toxines accumulées. En réduit de façon significative l'anxiété des personnes qui la consomme, elle améliore le sommeil, réduit l'irritabilité et la tension artérielle.
Sur le plan diététique, elle a un effet coupe faim qui aide pendant un régime et contribue aussi à la réduction du taux de cholestérol. 
C'est un ensemble de composés entièrement naturels puisqu'ils sont issus d'une organisme biologique qui existe à l'état naturel.

Avec ses qualités agronomiques durables (elle ne nécessite aucun traitement phytosanitaire) et un niveau de rendement exceptionnel : son taux de multiplication rapide pourrait, d’après les spécialistes, pallier les carences en protéines si l’élevage de bovins devenait moins intensif dans le monde. La spiruline nécessite peu d’espace de culture. 30 fois moins que le soja, 40 fois moins que le maïs et jusqu’à 300 fois moins que le bétail. La plante consomme également beaucoup moins d’eau que n’importe quel autre aliment. Jusqu’à 50 fois moins que le bœuf.

Les précautions à prendre avec l’usage de la spiruline

Cette algue accumule les métaux lourds comme le plomb, l'arsenic, le cadmium et le mercure lorsque leur environnement de culture est pollué. Il est donc recommandé d'opter pour de la spiruline dont les méthodes de culture sont rigoureusement contrôlées.

Les recherches actuelles sur la spiruline

Plusieurs études scientifiques ont montré une action antivirale. La spiruline empêche certains cancers en stimulant notre système immunitaire. D’autres études ont également montré les bienfaits de cette plante 100% naturelle sur le cholestérol, la triglycéride ainsi que les tensions élevées. 
L’ONU a d’ailleurs officiellement reconnu ses vertus dans son agenda de développement durable et recommande sa production et son utilisation dans la lutte contre la malnutrition des enfants des pays pauvres.